2012, l’année de la Génération Y

Publié le par Stéphanie Fougeras

2012 generation y 2012, lannée de la Génération YImpossible d’échapper au buzz du moment sur la Génération Y qui marque une nouvelle étape dans l’intérêt porté à cette Génération/Culture. Cette fois-ci ce ne sont plus seulement les marketers, les managers, dirigeant ou professeurs qui sont concernés mais le grand public.
Que celui qui a dit « Comme quoi c’est vraiment la fin du monde » se dénonce.

Petit rappel des faits…

1993 : Arrivée du concept de Génération Y dans le marketing

Première utilisation du concept de Génération Y dans le magazine « Advertising Age » décrivant une nouvelle race de consommateurs qui répond bien aux marques, surtout si elles participent à rendre le monde meilleur, mais qui n’hésiteront cependant pas à la laisser tomber si elle devient trop chère. (lire le texte fondateur de la génération Y)

2003 : On en parle dans les entreprises

On commence à en parler dans le management et les Ressources Humaines avec la sortie de plusieurs ouvrages en français sur les jeunes et surtout la publication aux Etats-Unis de « Generation Why » de Eric Chester, livre fondateur de la compréhension de cette génération en termes Managerial.

2008 : Les profs sont à l’écoute et les écoles s’interrogent

En fait 2008 ne concerne pas seulement la génération Y ou les « étudiants consommateurs » mais l’arrivée des réseaux sociaux dans l’école et leur impact sur le statut du professeur et sa relation avec les étudiants. Voir à ce sujet notre article sur l’éducation de l’information à l’innovation.

2012 : Le grand public entend parler de cette « nouvelle » génération de « jeunes »

3 événements concomitants :

  1. La parution d’une enquête Ipsos/Logica pour le CESI qui montre une fois de plus que les 17-30 ans sont jugés durement par les autres salariés. Individualistes, peu fidèles etc. Cette étude rejoint le résultat de l’enquête de Novembre 2011, toujours Ipsos/Logica mais avec Le Monde cette fois qui dévoile que 81% des français pensent qu’il est difficile d’être un jeune aujourd’hui tandis que 1 français sur 2 pense que les jeunes sont égoïstes (63%), paresseux (53%) et intolérants (53%). Pour info, selon les enquêtes menées par l’observatoires de la jeunesse solidaire et l’AFEV, ces chiffres sont les mêmes qu’en 2009.
  2. La publication de l’ouvrage « La génération Y par elle même » par deux journalistes de 27 et 29 ans Myriam Levain et Julia Tissier qui font une présentation de « leur » génération grâce à une synthèse de leur rencontre avec 50 personnes sur ce sujet. Vous n’avez sans doute pas plus échappé au Buzz de sa sortie. A lire l’article des auteurs dans le nouvel obs : « Génération Y : les moins de 30 ans sont ils mous du genou ?« .
  3. En parlant de politique, les élections présidentielles de 2012 vont parler de plus en plus de la jeunesse dont le taux de chômage inquiétant va être l’un des éléments du débat. Débat qui a commencé il y a quelques temps avec les propositions de François Hollande pour la jeunesse et le travail de la fondation ADN sur les citoyens de la génération Y.

 

Concernant le Blog Generationy20.com, 2012 est aussi le moment où l’équipe de GénérationS (ex Génération Y 2.0) est à la croisée des chemins. Nous allons fêter nos 5 ans le 14 février et comme vous l’avez vu nous avons cessé de publier des articles descriptifs des caractéristiques de la Génération Y.
Nous nous concentrons aujourd’hui à apporter des solutions concrètes aux managers, dirigeants, commerciaux ou professeurs etc.

 

Pour cela nous nous concentrons de plus en plus sur nos autres activités de conseil en innovation avec le shift et Dynesens pour la formation, ainsi que notre dernier ouvrage sur la Wanagement et notre nouvelle plateforme collaborative d’identification de tendances Trendemic.


Read more: http://www.generationy20.com/2012-annee-generation-y#ixzz1kNuIs1LT

Commenter cet article