Comment réussir son profil Viadeo

Publié le par Stéphanie Fougeras

Difficile de passer à côté des réseaux sociaux professionnels pour chercher voire trouver un emploi. Et le plus utilisé en France a pour nom Viadeo. Cette plateforme compte plus de 5 millions de membres dans l'Hexagone, ce qui constitue la plus importante banque de CV du pays.

C'est pourquoi les recruteurs viennent de plus en plus souvent y dénicher les profils qui les intéressent - raison de plus pour ne pas négliger sa présence sur Viadeo. Que vous soyez en recherche d'emploi ou seulement à l'affût d'une nouvelle opportunité, découvrez les conseils des recruteurs pour faire de ce réseau une clé vers le succès.

 

Bien se présenter : Intégrer un réseau social passe toujours par dire qui on est. Et les règles de présentation ne sont pas les mêmes selon les réseaux.

Sur Viadeo, évitez de vous inscrire sous un pseudonyme : il n'y a pas d'intérêt à être présent sur le site si ce n'est pas pour être repéré en votre nom propre. De même, prêtez attention à l'e-mail que vous utilisez pour l'inscription : il est nécessaire que vous consultiez souvent votre boîte de messagerie sans quoi, les messages laissés par des recruteurs pourraient ne jamais être lus.

Une fois l'inscription sur le réseau complétée, le candidat peut être tenté d'insérer à sa description les liens de son site personnel, de son blog, voire même son compte Twitter. "Ne le faites que si cela apporte une vraie valeur ajoutée" conseille Jacques Froissant, fondateur du cabinet de recrutement Altaïde.

 

Décrire une première expérience : Très rapidement dans le processus d'inscription, Viadeo vous propose d'insérer votre expérience professionnelle actuelle. C'est l'occasion de savoir ce qu'il est bon d'écrire et de ne pas écrire sur ce réseau social. "Aux débuts de Viadeo certains décrivaient leurs expériences avec de la prose mais c'est de moins en moins le cas, observe Brigitte Schifano, DRH à AramisAuto. On revient aujourd'hui vers des textes plus synthétiques". Insistez en particulier sur les responsabilités occupées à votre poste.

Surtout, n'oubliez pas de mettre des données chiffrées permettant d'attester des résultats obtenus, car c'est souvent un élément qui manque aux profils Viadeo. "Il n'y a pas vraiment la culture du résultat en France, il n'y a pas assez de chiffres sur les profils" déplore Jacques Froissant.

 

Ajouter des contacts : Intégrer un réseau social nécessite, forcément, de se constituer un réseau de contacts. Intégrez dans un premier temps les gens qui font partie de votre réseau professionnel : Viadeo permet, via une fonction d'importation, de savoir quels contacts de votre boîte mail sont présents sur le réseau.

Jacques Froissant distingue deux seuils d'efficacité : "à partir de 50 contacts, le profil commence à être un peu sérieux. A partir de 200, il devient d'autant plus intéressant".

Attention toutefois à ne pas solliciter n'importe qui. Autant un profil avec un grand nombre de contacts sur Linkedin garantira généralement les compétences du candidat, autant accumuler les relations sur Viadeo fait mauvaise impression. "Trop peu de contacts : on est effrayé. Trop de contacts : on pressent les spammeurs" prévient Brigitte Schifano.

 

Bien choisir sa photo : Au contraire du CV classique, où la présence de la photo peut susciter le débat, voir votre visage sur les réseaux sociaux professionnels est une condition sine qua non de la visibilité de votre profil. "Sur Linkedin en tout cas, une étude a prouvé que les profils avec photo étaient 8 fois plus vus que ceux qui n'en avaient pas, il doit en être de même pour Viadeo" illustre Jacques Froissant.

Reste encore à bien la choisir. "On trouve encore des candidats qui mettent des photos de famille ou de vacances : c'est rédhibitoire ou, au moins, ça interpelle beaucoup" prévient Brigitte Schifano. Privilégiez donc un visuel professionnel de bonne qualité type photo d'identité, plutôt en noir et blanc selon Jacques Froissant ("cela fait plus sérieux"), mais évitez les clichés destinés aux documents officiels, où vous êtes obligés d'avoir une expression faciale neutre voire triste.

 

Détailler ses différents postes : Une fois que les fondamentaux du profil ont été complétés, il est temps de rentrer dans les détails. Premier passage obligé, les différentes expériences professionnelles du candidat.

Le digital élimine la contrainte de place du papier : le candidat peut donc se permettre une certaine exhaustivité, sous peine de le regretter par la suite. "Il arrive souvent de passer à côté de profils très intéressants parce qu'ils étaient incomplets, explique Brigitte Schifano. Faire simple et court, pourquoi pas, mais avec le risque que les recruteurs ne retiennent pas le profil".

Inversement, pas la peine de noyer votre lecteur sous une pluie d'informations inutiles : mettez en avant les postes les plus importants et évitez les répétitions. L'idée n'est pas de faire figurer le moindre détail de votre parcours. "Il faut trouver le juste milieu entre être suffisamment complet et ne faire qu'un copier-coller du CV" prévient Martin Villelongue, directeur chez Michael Page.

 

Savoir résumer son parcours : Avant même de lire l'ensemble des expériences professionnelles d'un candidat, les yeux du recruteur se posent sur la rapide présentation du profil, située en-dessous des informations personnelles. Ce pavé est "l'endroit où résumer ses compétences et préciser par exemple qu'on est en recherche de tel ou tel poste" explique Jacques Froissant.

Il ne faut donc pas négliger ce volet "souvent très mal exploité, voire pas exploité du tout", se désole Jacques Froissant. C'est pourtant l'endroit idéal pour détailler les caractéristiques du candidat et placer quelques mots-clés pertinents pour être bien repéré.

Attention toutefois à se présenter de manière cohérente par rapport au reste du profil. "Si un candidat se place comme un spécialiste en technologies et qu'aucun terme high-tech n'apparaît par la suite, il y a un manque de logique" prévient Brigitte Schifano. Vos expériences doivent faire écho à votre présentation.

 

Choisir ses mots-clés : Pour se distinguer des autres profils, les utilisateurs de Viadeo ont tout intérêt à exploiter au mieux une de ses fonctionnalités : les mots-clés. "Quand on recherche un type de profil, le recruteur utilise ces mots-clés et c'est donc par ce moyen que le candidat doit ressortir" explique Brigitte Schifano.

Pour être vu des employeurs, n'hésitez pas à être exhaustif dans votre liste de tags. "Par exemple, utiliser le mot-clé Daf (Directeur administratif et financier) ne suffit pas : si ce candidat maîtrise des logiciels propres à cette fonction, ce sont aussi des mots à placer" selon Brigitte Schifano.

Par conséquent, évitez les mots que tout le monde pourrait utiliser : "les tags généralistes ne servent à rien, le candidat doit garder ceux qui correspondent le mieux à son expérience et à ce qu'il escompte" conseille Martin Villelongue.

 

Informer sa communauté en continu : Viadeo permet, comme Facebook ou Linkedin, de mettre à jour un statut, informant vos contacts de votre actualité, de vos pensées ou encore de poster des informations pertinentes. "Mais c'est aussi un moyen de faire passer une annonce de recherche d'emploi" explique Brigitte Schifano.

Vous pouvez également, si vous disposez d'un compte Twitter, changer votre statut à chaque nouveau tweet publié. Dispensez-vous toutefois d'activer cette fonctionnalité si vous utilisez ce réseau social de manière d'abord personnelle : vos commentaires ne seront pas forcément adaptés à un réseau professionnel.

 

Avoir un profil multilingue : A l'instar de son principal concurrent Linkedin, Viadeo permet de créer un profil en anglais. Mais ce n'est pas tout : vous pouvez également vous construire une vitrine professionnelle en allemand, espagnol, italien, portugais et même russe. Tout dépend des secteurs géographiques que vous visez et des entreprises dans lesquelles vous voulez exercer.

Mais si vous ne voulez pas spécifiquement travailler hors des frontières de l'Hexagone, remplir ces multiples profils peut ne receler qu'un intérêt très limité. "C'est surtout sur Linkedin qu'on trouve des profils plus internationaux" rappelle Brigitte Schifano.

 

Mener une veille : Les utilisateurs de Viadeo ont à leur disposition un moyen de rester informés des tendances de leur marché professionnel : les groupes. Tenus par des individuels ou par des entreprises, ils peuvent également constituer un moyen de faire passer des annonces. Par contre, "y diffuser des offres d'emploi est encore assez marginal, explique Martin Villelongue. Il n'y a pas vraiment de mise en relation directe avec des recruteurs par ce moyen".

Les principaux groupes qui peuvent constituer un intérêt sont, pour Jacques Froissant, "ceux qui ont à la fois de nombreux membres, une activité réelle et une pertinence par rapport au corps de métier". Soyez donc sélectifs dans vos choix et ne gaspillez pas de temps à vous inscrire à un trop grand nombre de groupes.

 

Conclusion :

Viadeo est un réseau social créé par les Français Dan Serfaty et Thierry Lunati en 2004. C'est le second réseau social professionnel mondial derrière Linkedin, avec plus de 45 millions de membres. Il est utilisé par près de 5 millions de personnes en France, ce qui l'y place en première position.

A noter que sites d'emploi permettent de candidater à leurs offres par un simple envoi du profil Viadeo, sans passer donc par l'étape du traditionnel CV. C'est le cas d'Expectra, filiale du groupe Randstad, ou encore de l'Apec (Association pour l'emploi des cadres). Le cabinet de recrutement 2.0 Altaïde le permet de son côté via Linkedin. Dans tous les cas, cette fonctionnalité rappelle l'importance de remplir de manière détaillée ses profils sociaux professionnels pour maximiser ses chances de réussite.

Jacques Froissant est le fondateur et directeur du cabinet Altaïde, spécialiste du recrutement 2.0. Il vient d'adapter pour la France le livre américain "Guérilla Marketing pour trouver un emploi", aux éditions Diateino.

Brigitte Schifano est la DRH d'AramisAuto.com, un distributeur multimarque de voitures neuves ou d'occasion.

Martin Villelongue est directeur chez Michael Page, en charge des divisions "commercial et marketing" et "digital, médias et communication".

Commenter cet article

Vivier 09/06/2016 16:20

Cet article est très réussi. Moi, j’ai bénéficié des vidéos sur http://www.alphorm.com/tutoriel/formation-en-ligne-viadeo pour connaitre l’utilisation de Viadeo. C’est très pratique et ça m’a beaucoup servi.