Les CV traditionnels moins fiables que les profils LinkedIn ?

Publié le par Stéphanie Fougeras

02/03/2012

Selon une étude publiée par l'Université de Cornell, les CV traditionnels seraient plus propices aux mensonges et mentions fausses dans la rubrique consacrée au parcours professionnel, comparativement aux profils LinkedIn.

Pour parvenir à ces conclusions, deux chercheurs de l'Université de Cornell ont proposé à 119 étudiants de composer un CV sous trois formes/modalités : CV traditionnel, profil LinkedIn public, et profil LinkedIn privé. Les CV rédigés étant adaptés à une offre d'emploi fictive présentée aux étudiants.

Autant de mensonges, mais répartis dans des catégories différentes
Les données de cette étude indiquent tout d'abord que les participants mentent en moyenne près de trois fois, toutes formes de CV confondues.

Les chercheurs ont ensuite étudié les catégories concernées par ces mensonges, et mis en évidence les différences entre les profils LinkedIn et les CV traditionnels : davantage de mentions fausses apparaissent dans les « responsabilités occupées » sur les CV traditionnels que dans les profils LinkedIn, cette donnée s'inversant concernant les catégories secondaires, comme les centres d'intérêts/hobbies.

Selon les chercheurs, cette différence s'explique par la nature même des supports utilisés : les informations les plus importantes diffusées sur LinkedIn (parcours professionnel) étant plus facilement vérifiables, les candidats reporteraient sur les catégories moins importantes les « fausses informations » qu'ils choisissent de partager.

Commenter cet article