Les RH vont enfin pouvoir innover en combinant gestion des talents et technologies 2.0 !

Publié le par Stéphanie Fougeras

 

Les responsables des ressources humaines occupent aujourd’hui une position unique et privilégiée. Ils assurent une fonction de pilotage des démarches de gestion des talents dans l’entreprise, essentielles pour le développement des collaborateurs et la performance de l’entreprise, et peuvent s’appuyer sur des technologies 2.0 facilitant leur mise en œuvre.

 

Le succès du recrutement "social"

Les responsables des ressources humaines ont longtemps été confrontés à un paradoxe : vouloir tirer profit des SIRH et autres technologies 2.0 à disposition pour optimiser les processus de gestion des talents, et vouloir maintenir dans le même temps une organisation plus traditionnelle et moins collaborative.

 

D’un côté, l’envie de développer la marque employeur et de recruter sur les réseaux sociaux est là. De l’autre, la crainte de laisser les collaborateurs évaluer eux-mêmes leurs compétences ou s’inscrire en formation sur un portail web demeure.

 

De premières expérimentations réussies au sein de grandes entreprises dans le domaine du recrutement « social » (i.e. recrutement s’effectuant sur des réseaux sociaux) ont permis de démontrer que ces technologies permettent à la fois d’optimiser le processus de recrutement, aussi bien en termes d’efficacité que de coût, tout en répondant aux habitudes et exigences nouvelles des candidats.

 

Des processus de gestion des talents plus collaboratifs

L’un des enjeux de la gestion des talents consiste à accorder une plus grande autonomie aux collaborateurs de l’entreprise vis-à-vis de la gestion de leur carrière, encadrés par des managers de proximité devenus de véritables partenaires RH, eux-mêmes supervisés par une direction des ressources humaines soucieuse d’appliquer la politique RH et la stratégie de l’entreprise.

 

Pour répondre à cet enjeu, une plus forte collaboration horizontale est nécessaire (collaborateurs-collaborateurs, managers-managers, RH-RH), ainsi qu’une plus forte collaboration verticale entre collaborateurs, managers et RH.

 

Cette collaboration doit être facilitée par le SIRH de l’entreprise en charge d’implémenter les processus de gestion des talents et peut s’articuler autour des matériaux RH mis à disposition : référentiel emplois, référentiel compétences, catalogue de formation, bourse à l’emploi,  etc.

 

Vers plus d’innovation RH

 

Pouvant tirer profit des premières expérimentations réussies dans le domaine du recrutement « social » et afin de répondre à la dimension collaborative de la gestion des talents, les responsables des ressources humaines se doivent aujourd’hui d’innover !

Il ne s’agit pas simplement de moderniser des processus en les informatisant, il s’agit de générer de la valeur ajoutée en faisant évoluer ces processus afin de mieux répondre aux attentes nouvelles des collaborateurs, des managers et des candidats. 

Les réseaux sociaux, grâce aux fonctionnalités de gestion de groupes, de partage d’information et d’édition de commentaires, de gestion d’évènements, peuvent accroître la collaboration au sein de processus de gestion des talents et faciliter leur exécution : évaluation des compétences, développement, mobilité interne, organisation des revues de personnel, planification des emplois, etc.

 

Il incombe donc aux RH, en combinant démarches de gestion des talents et technologies « social », de concevoir de nouveaux dispositifs toujours plus propices à accroître le développement des collaborateurs et la performance de l’entreprise.

 

 

Alexandre Pachulski

Directeur Général Produit chez Talentsoft

Commenter cet article