Recrutement de jeunes diplômés : quels outils pour développer ses relations avec les écoles ?

Publié le par Stéphanie Fougeras

Les relations écoles sont au cœur des politiques de recrutement et d’intégration des jeunes diplômés. Créées pour renforcer l’attractivité des entreprises et leur image d’employeur de référence, elles permettent à d’éventuels futurs collaborateurs de découvrir de nouveaux environnements professionnels, un éventail de métiers souvent méconnus et d’être confrontés véritablement à la notion de culture d’entreprise. Panorama de ces outils qui favorisent la mise en relation avec les étudiants et qui influent sur la qualité du recrutement.

 

La palette d’outils pour favoriser les relations entre les écoles et les entreprises est extrêmement variée : implication dans la pédagogie des établissements, forums de recrutement, organisation de visites de sites industriels, mise en place de challenges entreprises, contacts sur les réseaux sociaux…

 

Crise ou pas, écoles et entreprises ne ménagent pas leurs efforts dans ce domaine et rivalisent de créativité pour, d’un côté, valoriser leur formation et financer certains projets et de l’autre, préparer les recrutements futurs.

 

Influer sur les orientations pédagogiques

« Tout l’intérêt pour les entreprises, explique Pierre Aliphat, délégué général à la Conférence des Grandes Écoles*, c’est d’influer sur les orientations pédagogiques des écoles pour avoir des jeunes qui correspondent aux besoins RH des dix prochaines années. Il est impératif pour elles d’anticiper à long terme. C’est une tendance très forte sur laquelle les écoles et les entreprises françaises ont pris beaucoup de retard par rapport à leurs homologues étrangers. »

 

Et le délégué général de préciser que sa structure est aujourd’hui « sollicitée par des secteurs entiers comme par exemple l’énergie ou le nucléaire qui cherchent à recruter » et qui, face à un déficit de candidats, s’efforcent à mettre en place des dispositifs innovants avec l’enseignement supérieur. Sur cet aspect investissement pédagogique, l’EDHEC a ainsi créé par exemple les « corporate programme sponsors », ces entreprises partenaires – Capgemini Consulting, PWC, la Société Générale et Unilever - qui viennent entre autres coproduire un des cours majeurs d’une des spécialisations de la grande école de commerce.

 

Se positionner sur tout le parcours d’un étudiant

Pour de nombreuses entreprises, tout l’enjeu est donc de trouver des écoles cibles et d’agir à plusieurs moments de la vie d’un étudiant. De son entrée dans une école – par notamment une participation aux entretiens de sélection -, à sa sortie – par un parrainage de promotion par exemple –, en passant par ses expériences sur le terrain – stages, projets tutorés… -, ou même des manifestations plus festives – sponsoring de soirées, d’événements sportifs…

 

Tout doit être mis en place pour que le jeune identifie véritablement l’entreprise comme un partenaire avec qui il est prêt à s’engager pour plusieurs années dans un cadre plus formel. Une vraie relation de confiance doit s’instaurer et permettre au futur diplômé d’avoir une vue globale sur la stratégie de l’entreprise, ses valeurs et sa manière de travailler… bien loin des idées préconçues qu’il peut se faire du monde du travail ! C’est aussi la meilleure manière pour l’entreprise d’avoir un aperçu des potentialités techniques, relationnelles, managériales, de communication, etc. de ces jeunes.

 

 

Audrey CAUDRON VAILLANT

Publié dans Les jeunes diplômés

Commenter cet article